Septembre - octobre 2020

L'école aux Jardins de Coquillon


Dans le cadre de son projet d’animation pédagogique, l’école Sainte-Claire a vécu chaque lundi de bons moments dans la nature ou au service de la nature.
Tout a commencé lors de la matinée de rentrée qui s’est déroulée dans les jardins de Coquillon (jardins situés sur les hauteurs de Saint-Montan, géré par l’association « La Capitelle, association paysages et jardins ». Les enfants réunis en équipe ont conçu et construit des cabanes dans lesquelles ils ont pique-niqué. Quelques parents nous ont accompagnés pour cette matinée ludique en plein air. La joie des enfants était de bon augure pour le démarrage du projet.


Le lundi suivant, les enfants et leurs enseignantes sont retournés dans la forêt de Coquillon. Les enfants ont retrouvé leurs cabanes avec beaucoup de plaisir. Après un grand moment de jeux libres, les enfants se sont réunis pour un rituel qu’ils feront à chaque fois qu’ils se retrouveront dans les bois : l'idée, trouvée par l’un des élèves, consiste à faire deviner un nom d'animal en ne répondant que par OUI ou NON aux questions posées. Ainsi, l'enquête menée en groupe permet de découvrir l'animal mystère.
Ensuite, les "élèves d'en haut" et les CE1 ont fait une séance d'EPS pendant que les "élèves d'en bas" ont travaillé sur les initiales des prénoms. Les enfants ont écrit leur initiale avec des morceaux de bois. Ils ont ensuite travaillé sur la notion de classement. Ils ont classé des pommes de pin ramassées dans les bois en suivant leur taille : de la plus petite à la plus grande. Les CP ont de leur côté écrit dans le sable la lettre a étudiée le matin même en séance de graphisme. L'après-midi s'est terminée avec un petit rituel à savourer : choisir un arbre et lui faire un câlin. L'arbre nous transmet sa force et son calme avant de repartir pour l'école et retrouver les parents.


Le lundi suivant, les enfants et les adultes de l’école ont retrouvé les bois de Coquillon avec plaisir ! Après le rituel de la devinette, les enfants ont choisi un nom pour leur classe. Ainsi, il n'y a plus la classe des « grands » et la classe des « petits », mais les « félins » et les « écureuils ».
Les 2 classes se sont séparées pendant 3/4h pour une séance pédagogique. Les félins ont travaillé en numération sur les notions de doubles et moitiés, et les écureuils ont fait une activité sur le sens du toucher. Après la récréation où les enfants ont pris beaucoup de plaisir à jouer librement dans les bois et dans leurs cabanes, l’école a célébré l'anniversaire d’un des élèves qui fêtait ses 4 ans.

Les hôtels à insectes

Durant la deuxième quinzaine de septembre, les félins (CE2/CM1/CM2) et les écureuils (PS/MS/GS/CP/CE1) ont consacré leurs « après-midis nature » à fabriquer 3 hôtels à insectes. Après avoir regardé un petit reportage, les enfants se sont mis à l'œuvre. Aidés de parents et grands-parents d’élèves, les félins ont scié, vissé, cloué pour constituer les murs et les cloisons des hôtels.
Pendant ce temps, les écureuils ont récolté de quoi meubler les chambres des hôtels : des pommes de pin, des brindilles, des morceaux de bois, de la mousse, des écorces, des feuilles mortes. Ils ont ainsi pu meubler chacune des pièces. Dans ces hôtels, les insectes pourront choisir la chambre de leur choix en fonction de leur goût : ils trouveront la chambre « pommes de pin », la chambre « feuilles sèches, écorces d'arbre et mousse », la chambre « brindilles et morceaux de bois », la chambre « bûches percées », la chambre « paille » (dans un petit pot de terre cuite), la chambre « bambou ».
Une fois les chambres meublées, nous avons posé un toit en bois de récupération. Enfin, nous avons fixé du grillage à poules pour "fermer" la façade. Deux des trois hôtels ont été installés aux abords des futurs jardins potagers de l’école. Le troisième sera installé dans le bois de Coquillon.

Sortie à la Charbonnière

Début octobre, nous avons passé la journée à la charbonnière de Bourg-Saint-Andéol !
Nous avons été accueillis par Jean Chaudière (qui porte plutôt bien son nom !). Il nous a présenté la charbonnière qu’ils avaient allumée le matin-même. Nous avons été impressionnés par la taille et la solidité de ce monticule fumant. Nous avons fait ensuite le tour des forgerons. Nando, forgeron italien depuis plus de 50 ans, nous a parlé de son métier avec passion.
Les estomacs qui criaient famine depuis 9h du matin (!), ont pu s’apaiser grâce au démarrage de l’atelier pizza. Le four à pain a tourné pendant plus d’une heure pour faire cuire les 35 pizzas des élèves et des adultes de l’école. Les enfants affamés ont été comblés !
L’après-midi s’est poursuivi avec plusieurs rencontres : Martine et ses vannerie, Nicolas et la taille de silex, Martial et la charbonnière enterrée, Lisa et ses pains au levain âgé de plus de 100 ans.
Nous avons quitté les lieux en chantant « MERCI », « BRAVO » et « SUPER » sous le regard souriant de tous les artisans à l’œuvre sur le site. Les enfants ont été encouragés à retourner sur le site le week-end suivant avec leurs familles afin d’assister à la mise en sac du charbon de bois.

Nettoyons la nature

La dernière sortie nature a été consacrée à l’opération « Nettoyons la nature » organisée par les magasins Leclerc.
Les élèves, répartis en 3 groupes et équipés de gants et de chasuble, ont arpenté le parking de la pharmacie, les rues du centre médiéval, la place Poulallé et le bord de la rivière. La récolte a permis de ramasser essentiellement des mégots de cigarette, des morceaux de verres, quelques verres en plastique, et quelques autres déchets improbables comme une culotte et une chaussette !
Le conseil municipal a remercié chaleureusement les enfants pour leur action citoyenne. Les carambars offerts ont réjoui petits et grands !

Le jardin potager

Les APC (ateliers pédagogiques complémentaires) sont au service du projet d’animation pédagogique. Ainsi, un soir par semaine, les enfants inscrits par groupe de 8, travaillent à la réalisation d’un jardin potager. Le chiendent ayant envahi l'espace et la terre étant très sèche, il y avait du travail ! Un papa d’élève est même venu passer un coup de motoculteur pour faciliter la tâche des jardiniers en herbe. Ainsi, les enfants ont pu enlever les mauvaises herbes, les pierres et autres surprises présentes dans la terre (débris de tuile, bouts de bois, morceaux de plastique, …). Les enfants ont pris l’habitude lors de chaque atelier de consacrer un moment au ramassage des feuilles mortes qui serviront à pailler la terre lorsque le fumier aura été épandu. Parallèlement, les enfants ont préparé les cannes de Provence qui serviront à fabriquer la petite clôture des jardins potagers. Martine, la vannière rencontrée à la charbonnière de Bourg-Saint-Andéol, a appris aux enfants à utiliser les cannes de Provence pour tresser une clôture.